• Grelucheries sur canapé

      Comme le magazine la Maison Victor (qui n'est donc pas un magazine sur les hamburgers) a pondu dans son numéro 3 une robe bien sympathique, la Tiffany, j'ai saisi cette perche pour voir ce que ce véhicule trop maquillé à mon goût recelait sous le capot. 7,95 euros pour un patron, l'affaire n'est pas forcément mauvaise si on considère les 15 euros moyens des quelques patrons pochette achetés dernièrement. 
    Comme les explications font partie du corps du magazine, celles-ci sont parsemées de photos à l'atmosphère délicate. Rien qu'à imaginer la séance photo pastiche avec mon futur produit dérivé, je me suis frottée les mains, on allait bien s'amuser. Le modèle est noté 4 maisons, soit la difficulté maximale (si un patron de veste sort un jour, on est bon pour l'hôtel rue de la Paix).

    Grelucheries sur canapé

    Là c'est quand je reviens du marché Auchan avec la maison Victor et un litron de villageoise huile d'olive.


    1ère remarque : le tableau des tailles se balade sur une page vers la fin, non référencée à l'endroit des explications du patron ni sur l'encart central. Ce n'est pas très intuitif.
    Bon, je fais visiblement un 36-38. Les marges ne sont pas incluses, tant mieux. À la tête du patron, vais-je devoir faire des reprises a priori (je n'aime pas faire de toile quand je ne cherche pas à peaufiner un modèle au maximum) ? 81 de largeur à la taille en 36, ok on garde, 103,2 aux hanches en 38, les 3cm d'aisance vont être un peu limite mais essayons.
    2ème remarque : les dimensions sont un peu étranges. Quand on doit faire attention à garder la même largeur de bande pendant une couture, j'aime bien que celle-ci ait une valeur ronde. Ici la bande de boutonnage fait 3.2cm et les plis font 2,4cm.
    .. 

    Grelucheries sur canapé

    Ceci n'est pas un journal ! C'est une plateforme d'idées politiques.

     
      Sachant que rien d'autre ne m'intéressait, je me suis fait plaisir et ai découpé directement ma taille dans la feuille, en redécoupant et rescotchant en cours de coupe les morceaux superposés.
    3ème remarque : c'eût été de mon ressort, j'aurais placé tous les repères (correspondance, tailles) à l'intérieur des pièces de patron. Pour les golios comme moi qui aiment découper c'est mieux.
    4ème remarque : si les couleurs sont agréables et rendent les pièces d'un modèle facilement repérables, la signalétique n'est pas terrible, j'étais toujours en train de me demander si tel signe correspondait bien à telle ligne ou telle pièce du modèle. Il serait utile d'indiquer plus de choses avec des mots. Par exemple stipuler "ligne de pli" le long de la ligne serait bien plus efficace que la flèche courbe vaguement apposée à côté, surtout quand le même dessin sert aussi à indiquer la surperposition des plis religieuse. Et pourquoi les flèches de droit-fil sont elles si courtes et si épaisses ?

      Pour le tissu, j'ai utilisé l'"increvable" (i.e. coupon de 3 mètres) en coton transparent entamé ici, ainsi qu'un coupon de crêpe de composition inconnue (2/3 animal, 1/3 pétrole vu le morceau que j'ai brûlé) récupéré du cousin avant son exil en zone libre. Comme ce crêpe est assez dense il s'est passé de thermocollant.

      J'ai commencé par la partie avec les plis religieuse : coupe, repassage, couture, rerepassage et vérification des dimensions avec la pièce de patron plié. Doute, évidemment : ai-je bien mis en plis comme il faut ? Voyons le dessin technique. Ah, ui. Ui, ui, ui.... plastron du dessin technique très fidèle donc... voyons la photo.

    Grelucheries sur canapé

      Immanquablement je me suis trompée sur l'endroit de couture des plis. Only myself to blame, on connaît la chanson. J'ai tout bonnement recoupé le plastron en faisant cette fois les plis sur un grand rectangle puis en y reportant la pièce de patron pliée.
    5ème remarque : pourquoi les instructions demandent-elles de surpiquer les plis religieuse alors que ce n'est pas le cas sur le modèle présenté en photo (et à mes yeux cela fait partie de son charme) ?
    6ème remarque : j'ai fait une boulette "torts partagés" : sur la planche, la patte de boutonnage est divisée en 3 parties E1, E2, E3, probablement faute de place. Je n'ai regardé que vaguement le plan de coupe pour repérer la forme des pièces, et à aucun moment des détails introductifs il n'est écrit avec les warning : la pièce E, c'est E1+E2+E3, attention à tout aligner sur votre tissu. Et comme de juste, j'ai découpé 3 pièces... Ç'aurait été écrit en toutes lettres sur la ligne de coupure des pièces de patron au lieu d'avoir un petit sigle qu'on peut prendre pour un simple repère de correspondance, cela aurait évité le malentendu.

    Grelucheries sur canapé

    Fière de mon raccord presque invisible. Heureusement, ce crêpe se disciplinait très bien au fer.


      La suite s'est passée sans trop d'encombre, les explications étant le point fort du magazine. Niveau aisance, il n'y a rien de trop, j'avais élargi un tout petit peu sur les côtés pour être fidèle à mes mensurations. La hauteur est parfaite. La patte de boutonnage fait 0,5cm de moins en largeur à cause d'un coupon ric-rac et malgré adaptation j'ai connu quelques déboires avec le col trop long (7ème remarque : après vérification sur pièces de patron en taille 36, le col devant fait 0.5cm de plus que le plastron+patte alors qu'il n'est pas sensé dépasser au milieu...) que j'ai un peu ratiboisé et rabaissé devant par rapport au modèle.(8ème remarque au passage : la couture du bas de la patte est indiquée en dessin, mais est passée à la trappe dans les explications écrites).

    Grelucheries sur canapé

    Une photo de genre : "Ah, t'es là ? Pardon, je t'avais pas vue."

     

    Pour résumer : nomenclature des pièces de patron et cohérence globale (dessin technique, savoir où trouver les informations, exactitude des repères) à améliorer, clarté des explications OK, techniques employées OK,  seyant du vêtement OK. Quant au look du magazine... girls will be girls, mais il y aurait je pense moyen d'épargner quelques arbres et de condenser sérieusement le contenu... Les explications en elles-mêmes sont agréables à lire. Le modèle prend du temps à réaliser car il faut être minutieux (plis religieuse, ourlets en quart de cercle, col, pattes de boutonnage...), et le résultat est à la hauteur des espérances.
    Le modèle est même moins "sac" que je ne le pensais. Cela dit, sur quelqu'un aux formes plus protrusives, je ne sais pas trop ce que cela donnerait.

    Grelucheries sur canapé

      Pour ma propre pratique du patronnage, cette expérience aura révélé à quel point j'ai du mal à suivre des explications de A à Z. J'aime alterner les phases ou je sais que je peux enclencher le mode automatique et celles de référence plus attentive à des instructions. Un bon patron est celui qui me permet de faire cela sans louper d'information cruciale, et pour démarrer en phase automatique sans encombre, burda reste mon maître.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Juin 2014 à 21:38
    sylou29

    super jolie !!!

    elle est aussi sur ma to do list !!! merci pour les explis !!!! 

    2
    Saki
    Samedi 28 Juin 2014 à 00:05
    Saki

    Vue mes formes je suis obligée de passer mon tour (je n'ai pour ma part aucun doute quant au rendu de la chose sur un popotin bien développé), mais j'aime vraiment beaucoup ce modèle sur toi. 

    Et les tissus choisis itou d'ailleurs. 

    3
    Samedi 28 Juin 2014 à 11:49

    @ sylou 29 : cool, j'espère que tout se passera bien.

    @ Saki : oui, je suis bien contente de les avoir eu sous la main ces tissus. Et contente d'avoir croisé ta revue de presse sans quoi j'aurais laissé ce numéro de Victor dans son coin.

    4
    Cécile
    Jeudi 3 Juillet 2014 à 09:57
    Cécile

    Très chouette réussite !


    Je pense passer mon tour sur la version robe, mais pourquoi pas modifier ça en version petit haut pour que mon auguste postérieur garde un semblant de dignité...


    Hmm j'avais résisté au n°3 car je n'ai encore rien fait des deux premiers numéros, mais je sens que je vais faire un tour au kiosque à midi, moi...

    5
    Léotie
    Jeudi 3 Juillet 2014 à 22:07

    Très réussie, elle te va très bien. Je suis d'accord avec ta remarque 5, je me suis aussi posée la question des surpiqûres, trouvant que le charme du modèle était d'éviter de les faire sur toute la longueur des plis, comme le montre la photo. J'ai relu plusieurs fois...même ! Quant à l'idée d'en faire un haut, elle me tente aussi. Bravo pour le choix des tissus, j'aime beaucoup.

    6
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 10:01

    @ Cécile : en haut il serait en effet très bien.

    @ Léotie : le pire c'est j'avais commencé à surpiquer en mode automatique avant de m'apercevoir que ce n'était pas ce que je voulais. Limite on m'aurait dit de me mettre une plume dans le cul, je l'aurais fait avant de me dire "hé mé qu'est-ce que..."

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :